muen5966

Londres soldes chez burberry

9 Toutes les villes de pyramides ne nous sont pas connues. On observe parfois les vestiges d’un habitat prolongé à proximité de certains temples bas. Dans celui de Mykérinos à Giza on peut même remarquer que, à la fin de l’Ancien Empire, les prêtres chargés du culte funéraire et leurs familles ont progressivement ?privatisé? l’espace sacré du sanctuaire pour ne laisser en dernière instance au culte du roi défunt qu’une simple chapelle[9] [9] B. J. Kemp, Ancient Egypt, Anatomy of a Civilization, Londres,... soldes chez burberry
suite. Le même phénomène a été observé à plusieurs endroits (notamment à Dahchour). Il s’agit le plus souvent d’implantations modestes, mais certaines d’entre elles ont certainement connu un développement plus important?: on note par exemple que le nom qui est resté à la ville de Memphis – Men-Nefer selon les sources égyptiennes – dérive du nom porté par le complexe funéraire du pharaon Pépi Ier (VIe dynastie), dont l’énoncé complet est ?Pepi-Men-Nefer? (La perfection de Pepi est stable). La cité associée à ce complexe royal, bien que ses vestiges n’aient pas été découverts, devait être de tout premier plan pour avoir ainsi laissé son empreinte dans la désignation du centre administratif le plus important de l’histoire égyptienne.10 Ce sont des exemples plus tardifs, tel celui de Kahoun dans la province du Fayoum, qui permettent le mieux d’avoir une idée de l’organisation interne d’une ville de pyramide. Il s’agit d’une localité qui fut édifiée lors de la construction du complexe funéraire du quatrième roi de la XIIe dynastie, Sésostris II (c. 1881-1873 av. lacoste boutique en ligne france J.-C.). Cette cité est clairement associée, par sa position même, au culte du roi défunt?: elle se trouve en effet attenante au temple d’accueil du roi, à la lisière des terres cultivables, quelque 1,2 km à l’est de la pyramide. Le nom de cette localité, ?Hotep-Senouseret? (Sésostris est satisfait) est d’ailleurs modelé sur celui de son fondateur. Les fouilles qui furent menées sur le site en 1889 par l’archéologue britannique W. M. Sac longchamp pas cher beige
F. Petrie ont permis de restituer le plan complet de cette implantation, bien qu’une partie de la zone sud de l’ensemble ait été irrémédiablement détruite par l’érosion (fig. 4)[10] [10] W. M. F. Petrie, Illahun, Kahun and Gurob, Londres, 1891,..