-grace5077

roi Sac longchamp Pas Cher

suite. Ce n’est que vers l’an 4 ou l’an 5 de son règne que l’action du roi se radicalise?: il modifie alors l’ensemble de sa titulature, échangeant en particulier son nom de Amenhotep (Amon est satisfait) trop lié à l’ancien culte, contre celui de Akhenaton (Agréable à Aton). C’est à ce moment précis que le pharaon décide de changer de capitale et qu’il ordonne, parallèlement, d’effectuer un martelage systématique de toutes les occurrences du nom d’Amon présentes sur les monuments thébains. Une fois encore, le changement de capitale, et la fondation d’une nouvelle cité, procède sans doute de l’incapacité d’adapter à un pouvoir nouveau une réalité politico-religieuse ancienne. Le site même de Thèbes, couvert depuis le Moyen Empire de monuments en l’honneur d’Amon, ne permettait sans doute pas dans de bonnes conditions le développement de la réforme promue par le roi. Sac longchamp Pas Cher
La nouvelle capitale est pour cela fondée en terrain neutre, à peu près à mi-chemin entre les capitales de Thèbes et Memphis. Le site retenu est la rive orientale du Nil, au pied d’un hémicycle de falaise pouvant évoquer, par sa forme, le signe hiéroglyphique du soleil levant.17 Les conditions mêmes de la fondation de la cité d’Akhet-Aton – l’horizon d’Aton – sont évoquées par une série de stèles-frontières gravées d’un texte hiéroglyphique, dont le roi avait jalonné le site de sa nouvelle capitale. Celles-ci expliquent comment le lieu même de cette implantation a été inspiré au roi par la divinité elle-même, et indiquent que ce site n’a auparavant appartenu à aucun dieu ou déesse pouvant contester à Aton la propriété des lieux. Enfin, certaines de ces stèles font également état du v?u, exprimé par le roi, d’être inhumé dans la cité qu’il avait fondée, quel que soit le lieu de son décès. Ces documents – quinze d’entre eux ont été découverts – sont bien s?r exceptionnels?: au-delà même de l’idéologie qu’ils expriment, ils permettent encore aujourd’hui de matérialiser précisément le domaine d’Aton, c’est-à-dire non seulement la ville proprement dite, mais également le territoire qui lui était alloué pour approvisionner sa population, et alimenter ses fondations cultuelles. L’espace ainsi défini s’étend sur à peu près 300 km2 de part et d’autre du fleuve, incluant, sur la rive ouest, face à la cité, une bande de terre de 13 km nord-sud sur 20 km est-ouest, comprenant au moins 160 km2 de terres cultivables[17] [17] B. echarpe burberry pas cher femme J. Kemp, op. cit. , p. x00A0;269. .. Sac Vanessa Bruno Moyen pas cher
.suite.18 La ville elle-même n’obéit pas à un système de planification aussi rigoureux que celui que l’on observe à Kahoun?: grandes et petites habitations semblent s’y imbriquer dans un tissu urbain beaucoup plus spontané, et beaucoup plus étendu, la superficie totale de cette implantation étant estimée à 1000 hectares environ – dont seule une petite partie a été jusqu’ici fouillée. Les batiments officiels en relation avec l’action du roi constituent cependant l’ossature même de la cité, ce qui transpara?t bien du plan schématique que l’on peut aujourd’hui dresser de ces vestiges (fig. 5).19 En effet, le principal axe de circulation visible est une ?voie royale? nord-sud qui relie le palais où réside le pharaon, à l’extrémité septentrionale de la capitale, à un ?centre ville?