jessie5916

différentes burberry femme pas cher

Les galères sont en effet armées – ce qui n’est pas le cas des nefs à l’origine – et embarquent artillerie et arbalétriers. Leur exploitation commerciale constitue un moyen de les rentabiliser en temps de paix. Elles ont donc aussi une vocation militaire et doivent rejoindre l’armada si le Capitaine général de la mer l’exige. Mues le plus souvent par la force du vent, les galères embarquent deux cent rameurs qui servent aux man?uvres plus délicates et à la défense du navire. Les nefs quant à elles n’embarquent pas, au moins dans un premier temps, de matériel offensif et d’hommes d’armes.8 Au-delà de ces caractéristiques techniques, bien d’autres éléments encore participent de la distinction entre galères marchandes et nefs privées. Elles obéissent en effet à des règles de gestion et de navigation totalement différentes. burberry femme pas cher
Ainsi, les galères sont fabriquées pour le compte de la Commune, qui les loue, chaque année, à des entrepreneurs privés. Seuls les patriciens sont autorisés à devenir ?patron? de galère, c’est-à-dire à participer à la séance d’enchères (incanto) lors de laquelle chaque galère du convoi est attribuée à l’enchérisseur le plus offrant. La navigation de ligne repose donc sur une collaboration entre l’é tat et les entrepreneurs privés, le premier assumant la charge la plus lourde, celle de la fabrication et de l’entretien des galères. Les patriciens adjudicataires, quant à eux, partagent les frais de gestion et d’équipement du navire (y compris les salaires), et s’occupent de trouver le fret.9 Les nefs privées sont généralement la propriété indivise de plusieurs armateurs réunis au sein d’une société, dont les membres, les parsonniers, se partagent le capital[9] [9] U. Tucci, «?Venetian Ship-Owners in the XVIth.. Burberry sport femme .suite. Les gros entrepreneurs possèdent souvent plusieurs nefs, qu’ils exploitent eux-mêmes ou qu’ils louent à d’autres marchands. En général, les plus gros navires privés appartiennent aux patriciens et aux citoyens[10] [10] Les «?bourgeois?» de Venise. ... Sac à dos longchamp pliage pas cher
suite aisés, qui les font fabriquer dans leurs propres chantiers navals à Venise (squeri) ou les achètent à des constructeurs indépendants. Dans les squeri de la lagune, les ma?tres artisans construisent les nefs sur commande[11] [11] F. C. Lane, Navires et constructeurs. . . , op.