muen5016

Welcome to my blog

aménagement trench burberry femme pas cher

Ralf Roth souligne que la question autour de laquelle s’articule le livre, ?qu’est-ce que le chemin de fer à changé pour les villes???, peut avantageusement être retournée sous la forme ?qu’est-ce que la ville a changé pour les chemins de fer???, et tente d’illustrer ce point de vue à l’aide de différents exemples (Berlin, Francfort, Oberhausen, etc. burberry homme pas cher
). Henk Schmal évoque les particularités du réseau néerlandais et notamment celles qui découlent de la naissance des conurbations. Michel Tanase explore l’impact des chemins de fer sur la morphologie des villes et des villages de Transylvanie. La contribution de Vilma Hastaoglou-Martinidis couvre une zone géographique allant de la Grèce à l’é gypte et à l’Irak et montre le r?le majeur du chemin de fer pour les villes procheorientales, et notamment pour les ports du pourtour méditerranéen. Aux confins de l’Europe également, c’est à l’impact du Transibérien sur la colonisation de la Sibérie, la construction et l’architecture de ses villes, que s’intéresse Ivan Nevzgodine. Magda Pinheiro montre le r?le des chemins de fer dans la modernisation du Portugal, et plus particulièrement de Porto et Lisbonne. Andrea Giuntini s’intéresse au r?le politique, esthétique et symbolique des gares de trois villes italiennes (Florence, Milan et Rome) et au r?le qu’ont joué les chemins de fer dans leur aménagement. trench burberry femme pas cher 31 Les contributions de la seconde partie sont centrées sur une ville particulière?: Paris pour Fran?ois Caron (l’importance d’une ville capitale pour un réseau national) Prague pour Alena Kubova (le r?le d’une gare dans l’image d’une ville), Londres pour Neil McAlpine et Austin Smyth (les effets et co?ts sociaux des chemins de fer), Dublin Hugh Campbell (groupes d’intérêt et controverses autour de la construction du réseau) pour, Helsinki pour Anja Kervanto Navelinna (le chemin de fer comme mémoire urbaine), Berlin pour Pamela E. Swett (les moyens de transports et leurs stations comme lieux de vie – et de violence – politique et sociale). La dernière contribution, due à Diane Drummond, explore les usages sexués des chemins de fer dans Londres.32 Ces contributions sont agrémentées d’un très grand nombre de cartes et de photographies. Elles constituent un ensemble d’un grand intérêt, qui remet en cause certaines idées tenues pour acquises à ce jour (celle par exemple, que les villes manifestèrent, dès l’origine, un grand intérêt pour le chemin de fer – l’exemple néerlandais montre l’inverse), fournit des éléments parfois étonnants (voir cette ?église mobile? construite chez Putilov en 1896 pour le Transibérien), et des analyses passionnantes (le r?le particulier du chemin de fer dans l’usage que les femmes faisaient de l’espace du Londres victorien, par exemple).33 Les historiens fran?ais se contentent trop souvent, lorsqu’ils ?éditent? une collection d’articles issus de présentations faites lors d’un colloque, d’une courte introduction allant de quelques paragraphes à quelques pages. Ralf Roth et Marie-No?lle Polino ne sont pas tombés dans ce travers et ont rédigé une introduction étoffée. trench burberry pas cher