Audi veut décrocher la Lune avec le Lunar quattro

Jamais l'expression « décrocher la lune » n'aura pris autant de sens : Audi a imaginé un véhicule lunaire doté du fameux Quattro. Celui-ci devrait s'envoler sur les traces de la mission Apollo 17 de 1972.

Quel meilleur terrain de jeu que la Lune pour tester le fameux Quattro (transmission intégrale) de chez Audi. Pas de delirium tremens chez le constructeur automobile mais plutôt une volonté de mettre en application son savoir-faire au service du groupe d'ingénieurs allemands baptisé les  Part-Time Scientists.

Ces derniers participent au prestigieux concours « Google Lunar XPRIZE » dont le but est de développer « des méthodes d'exploration de l'espace par la robotique à bas coût » en envoyant un robot sur la Lune afin que celui-ci explore au moins 500 mètres et transmette des vidéos et images en haute définition à la Terre. Pour participer, les Allemands de Part-Time Scientists ont imaginé un véhicule lunaire composé essentiellement d'aluminium et doté d'un panneau solaire mobile.

Ce véhicule intègre des moteurs électriques sur chacune des quatre roues. On trouve également deux caméras stéréoscopiques et une troisième destinée à l'examen des roches. La vitesse du véhicule est de 3,6 km/h. Audi intervient comme partenaire technique via « son expertise en construction ultralégère, en e-mobilité, en piloted driving et avec la transmission intégrale permanente Quattro ».

L'engin baptisé « Audi Lunar Quattro » a déjà reçu deux distinctions (Milestone Prizes). Il sera catapulté dans l'espace en 2017 via une fusée qui mettra cinq jours pour parcourir les 380 000 kilomètres qui séparent la Terre de la Lune. Le point d'alunissage sera le même que celui de la mission Apollo 17 en 1972. Température sur place : jusqu'à 300°C.
 
Le premier prix du Google Lunar XPRIZE est de 30 millions de dollars. (environ 27 millions d'euros). Dans le carré final, il ne reste plus que 15 équipes dont l'Allemagne, le Brésil, le Canada, le Japon, Israël et les États-Unis.