Coolpad Fengshang C+ : encore un mobile chinois sous Snapdragon 810

La campagne de promotion et d’investissement sur le marché chinois de Qualcomm semble porter ses fruits. Pratiquement toutes les grandes marques de la téléphonie locale semblent s’intéresser au Snapdragon 810. Dernier exemple en date : Coolpad / Yulong.

Yulong est certainement le moins connu des principaux acteurs de la téléphonie. Souvent présent dans les Top 10 mondiaux, il commercialise dans l’Empire du Milieu des smartphones et des tablettes sous la marque Coolpad. Comme dans les autres pays, Yulong / Coolpad est un partenaire des opérateurs et il participe activement au catalogue de ces derniers, soit en marque blanche, soit dans sa propre marque. Rien d’étonnant donc à ce que son nouveau smartphone haut de gamme ait fait l’objet en fin de semaine dernière d’une présentation officielle chez China Telecom.

L’opérateur chinois a organisé une conférence de presse suivie par le site local Zol.com.cn, pour le lancement commercial de son réseau 4G+ (LTE catégorie 6). Un lancement qui est accompagné de plusieurs produits compatibles, dont le Fengshang C+, de Coolpad. Outre sa compatibilité avec le réseau haut débit mobile de l’opérateur chinois, ce modèle se distingue par la présence du Snadragon 810 de Qualcomm. Le fameux chipset américain qui fait tant parler de lui se trouve une nouvelle fois dans un modèle premium chinois. Il est accompagné ici de 4 Go de RAM, 32 Go de stockage interne et une batterie 2500 mAh.

Le reste de la fiche technique inclut écran IPS 720p de 5,5 pouces (pour une résolution de 267 pixels par pouce), un capteur photo CMOS de 13 mégapixels, une webcam 5 mégapixels et l’ensemble des connexions réseau nécessaires pour ce type de produit (WiFi, Bluetooth, GPS, etc.). Vous remarquerez que l’écran est finalement assez faible vis-à-vis des capacités réelles du Snapdragon 810. Le chipset, quand ses problèmes calorifiques sont mis de côté, parvient à animer des écrans QHD (comme sur un HTC). Pourquoi choisir un Snapdragon 810 avec un écran aussi peu fin (au niveau des pixels) ? Si le GFlex 2 de LG s’appuie généralement sur un écran moins fin que la concurrence, c’est une contrainte liée à l’écran incurvé. Mais pas ici. Pourquoi aussi avoir choisi un APN de 13 mégapixels quand le Snapdragon 810 peut monter au moins jusqu’à 20 mégapixels (comme un Sony) ? Voilà une configuration bien étrange.

China Telecom n’a pas évoqué de prix lors de cette conférence, ni de date exacte de lancement. Mais ce n’est finalement pas l’intérêt de cette information. Ce qui nous interpelle dans cette annonce, c’est la multiplication des modèles sous Snapdragon 810, notamment chez les constructeurs chinois. Nous avons relaté dans nos colonnes des lancements chez Xiaomi, ZTE, LeTV, Doogee, BenQ et tout prochainement chez OnePlus. D’autres pourraient même arriver prochainement, chez Zuk, Xiaomi (encore), Vivo, Oppo, Gionee, etc.  Sans oublier les multitudes de rumeurs. Le chipset est donc largement présent sur les étals des boutiques chinoises, grâce à la grande campagne de communication du fondeur américain. Faut-il encore qu’ils se vendent.