Le premier smartphone en Liquidmetal se dévoile en photos

Ne vous méprenez pas, on parle de métal liquide mais il faut essayer d’ôter l’image du T-1000 de votre tête, votre smartphone n’aura rien de l’allure du méchant Terminator. Doogee est une marque ne connaissant pas encore les joies du marché hors-Asie, mais son nouveau smartphone pourrait lui apporter une renommée internationale avec sa coque en Liquidmetal.

Le premier a avoir visé la technologie du Liquidmetal était Apple qui, dès 2010 brevetait le concept et devenait ainsi détenteur d’une licence exclusive. On sait également que HTC s’était aussi lancé sur cette piste. On pense également au châssis du Turing Phone formé de cet alliage. Mais comment Doogee est-il parvenu à l’utiliser pour son F2015 avec cette licence d’Apple dans le passage ? L’entreprise a-t-elle réussi à contourner la loi ou tente-t-elle juste le coup marketing avec un annonce partiellement véridique ?

Le constructeur chinois a toutefois plus d’un tour dans son sac et sait faire parler de lui, que ce soit avec son S6000 doté d’une batterie de 6000 mAh (le record est à 10 000 mAh depuis peu) ou autre…Ses prochains plans visent à sortir une gamme de smartphones milieux de gamme en attendant la sortie de son flagship d’ici la fin de l’année, le Doogee F3 qui se déclinera sous 3 modèles (2, 3 et 4 Go de RAM).

Le F2015 en question fait partie des hauts de gamme. En revêtant une coque en métal liquide, ce smartphone deviendrait encore plus résistant que le métal ordinaire. Cet alliage trouverait tout logiquement un intérêt dans sa résistance aux fêlures, entailles et autres rayures esquintant l’appareil, une alternative aux coques auto-réparantes.