Galaxy Note 5, S6 Edge Plus : Samsung veut miser sur les phablettes...

Si le Galaxy S6 ne permet pas à Samsung de renouer avec la rentabilité, le géant sud-coréen entend bien miser sur le segment qu'il domine le plus : celui des phablettes. Le salut pourrait en effet venir du prochain Galaxy S6 Edge Plus et surtout du Galaxy Note 5 qui devraient être présentés très rapidement.

Il pourrait ainsi être dévoilé vers la mi-août, soit plus tôt que les versions précédentes, a déclaré vendredi une source au fait du dossier à Reuters. L'idée serait de mieux contrer l'offensive d'Apple qui en septembre doit présenter ses iPhone 6s. Ou en septembre, lors du traditionnel rendez-vous berlinois de l'IFA où Samsung officialise généralement sa phablette.

Le Galaxy Note 5, devrait embarquer un écran Super AMOLED de 5,7 pouces QHD (2560x1440 pixels) et le nouveau processeur huit coeurs Exynos 7422. Le terminal embarquera la solution de paiement mobile NFC, Samsung Pay, une intégration confirmée à demi-mot par le fabricant. Par ailleurs, comme ses prédécesseurs, le Note 5 devrait soigner particulièrement son autonomie avec une batterie de 4000 mAh contre 3220 pour le Note 4.

Contrer l'iPhone 6s ?
Selon SamMobile, la phablette serait doté du nouveau port USB Type-C dont la principale caractéristique est d'être réversible (fonctionne dans les deux sens). Rappelons que Google souhaite que ce standard soit généralisé sur les smartphones Android. Outre la recharge, l'USB Type-C peut également transférer des données et basculer en mode DisplayPort. Pour le reste, le mystère reste encore entier même si le stylet, plutôt utile pour les usages pros, devrait être toujours au rendez-vous.

Quant au Galaxy S6 Edge Plus, il serait doté d'un écran incurvé de 5,7 pouces et du processeur à six coeurs Snapdragon 808. Selon SamMobile, il proposerait également un capteur photo principal de 16Mpx avec stabilisateur d'image optique, capable de filmer des séquences vidéo au format 4K.

Si Samsung insiste autant sur les phablettes, c'est que ce segment est toujours plus populaire. Selon une étude mondiale d’Accenture (23.000 consommateurs interrogés dans 23 pays), parmi les 57 % de consommateurs qui envisagent de s’équiper d’un smartphone au cours de l’année, 48 % porteront leur choix sur une phablette plutôt que sur un smartphone classique.

Evidemment, cette demande varie selon les pays. Les consommateurs asiatiques semblent être les plus friands de ce format puisque le taux atteint 61% en Indonésie 67% en Inde, 65% en Chine et 51% en Corée du Sud. Même chose pour les pays émergents avec 64% pour la Turquie ou encore 48% pour le Brésil.

Fin 2014, GFK a observé « une croissance des volumes de vente généralisée à l’ensemble du globe, y compris en France ». L’Hexagone aussi alors ? Oui. Ainsi, en 2014, 1,5 million de phablettes ont été livrées sur le territoire, « dont plus de la moitié uniquement sur le dernier trimestre ».

L'Asie, le berceau de la phablette
Au niveau mondial, ces téléphones dotés d’un écran de plus de 5,5 pouces ont établi un nouveau record en représentant 12,8% des quantités mondiales de mobiles. En Asie/Pacifique, au 4e trimestre, ce ratio atteint 17,5% et le volume de ventes a doublé en un an.