Apple dans un trou d’air boursier

Détrôné, le roi Apple en Chine sur le marché des smartphones. Pendant deux trimestres consécutifs – le dernier de 2014 et le premier de 2015 – le fabricant des iPhone s’était emparé du titre de plus gros vendeur de téléphones intelligents du marché chinois, en grande partie grâce au succès de ses derniers nés l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus.
Mais les constructeurs locaux tiennent enfin leur revanche. Selon le cabinet Canalys, au deuxième trimestre 2015, Apple a chuté de la première marche du podium pour retomber à la 3e place, derrière Xiaomi et Huawei.
Selon cette étude, Xiaomi détenait à la fin juin une part de marché de 15,9 %, talonné par Huawei avec 15,7 %. A eux deux, ces groupes peuvent donc revendiquer un tiers du marché chinois. Apple pointe en troisième position, suivi du sud-coréen Samsung et du chinois Vivo. Le cabinet Canalys ne livre pas de données pour ces trois fabricants, réservant à ses clients et pour la fin de cette semaine l’intégralité de son étude.
« La compétition entre les principales marques de smartphones n’a jamais été aussi intense. Xiaomi aura fort à faire pour se maintenir en tête sur les trimestres à venir », observe dans le communiqué de Canalys, l’analyste Wang Jingwen.