47,5 millions d’IPhones vendus en un trimestre

A Wall Street, les résultats de cette analyse ont affecté Apple, d’autant que plane le spectre d’un ralentissement de l’économie chinoise. L’action a reculé en clôture lundi de 2,36 %, revenant à ses niveaux de la fin janvier 2015. Entre-temps, Apple a publié des résultats stratosphériques, faisant état de la vente au dernier trimestre de 2014 de 74,8 millions d’iPhone, et son action s’était envolée.
Selon les chiffres publiés fin juillet par Apple, le groupe de Cupertino a tout de même vendu 47,5 millions d’iPhone lors du trimestre achevé en juin, soit une hausse de 35 % sur un an. Les smartphones représentant 63 % des ventes du groupe. La déception au niveau des volumes est par ailleurs compensée par une forte hausse du prix de vente moyen, soutenu par le succès des iPhone 6 et iPhone 6 Plus, le dernier modèle et aussi le plus cher. Le prix de vente moyen est ainsi passé en un an de 561 à 660 dollars.

Dans ce contexte, la Chine demeure, malgré tout, un moteur pour les bénéfices d’Apple. le groupe y a doublé ses ventes en un an, portant son chiffre d’affaires à plus de 13 milliards de dollars pour le trimestre courant d’avril à juin 2015. Et malgré la lutte acharnée à laquelle se livrent les acteurs sur ce marché, Tim Cook a été très clair en juillet dernier.
« Nous sommes extrêmement optimistes sur la Chine […] Nous serions fous de changer nos plans » d’investissements accrus, a commenté le patron d’Apple, évoquant « un niveau incroyable et inédit d’opportunités. »