Années Sac vanessa bruno cu

Umbral, «?Franco rosa?», El Mundo, 23 novembre 2000. ...suiteDes membres de l’Asamblea Popular do Noroeste, peignent la statue équestre de Franco à Ferrol le 19 novembre 2001. La pancarte indique: ?La symbolique fasciste hors de la Galice.Des membres de l’Asamblea Popular do Noroeste, peignent la statue équestre de Franco à Ferrol le 19 novembre 2001. Sac longchamp pas cher beige
La pancarte indique: ?La symbolique fasciste hors de la Galice.6 C’est en ces termes que l’écrivain et chroniqueur Francisco Umbral commentait dans le journal El Mundo l’acte accompli par un groupe d’activistes appartenant à une Asamblea popular do Noroeste (?Assemblée populaire du Nord-Ouest?) le 20 novembre 2000. Annoncée dans les journaux télévisés et à la une des journaux espagnols et même étrangers, la nouvelle a été accueillie avec humour ou même avec sympathie. Un groupe très restreint de personnes, avec une grande économie de moyens, a obtenu de cette manière un très grand impact dans les médias et, à travers ceux-ci, dans l’opinion publique. Si nous prenons en compte aussi le fait que l’action a été accomplie en plein jour devant des forces de l’ordre demeurées passives, nous possédons suffisamment de données pour avancer qu’il y a derrière tout ceci plus qu’une simple plaisanterie. Les membres de l’Assemblée populaire du Nord-Ouest n’étaient pas ?des voyous, fils de Matisse et de Voltaire? et leur ?happening? pictural ne se différenciait pas nettement du ?Franco honni des anarchistes? pour reprendre les mots de Francisco Umbral. Les actions contre la statue équestre de Franco à Ferrol sont, en réalité, propres à l’histoire de la fraction radicale du nationalisme galicien; elles témoignent aussi de son évolution au cours des quinze dernières années. Sac vanessa bruno cuir 7 Le 21 juillet 1987, la police avait ainsi désamorcé une bombe placée sous cette statue de Franco?: c’était la première action de l’Exército guerrilheiro do pobo galego ceibe (?l’Armée des partisans du peuple galicien libre?), un groupe né sous les auspices de certains groupes indépendantistes actifs à l’apogée des actions terroristes de l’ETA et des GRAPO. Mais l’Exército Guerrilheiro n’a pas réussi à se consolider?: en 1990, après avoir réalisé quelques attentats, sa direction et une bonne partie de ses activistes furent envoyés derrière les barreaux. La dernière action que l’on remarqua fut un deuxième attentat à l’explosif contre la statue de Franco perpétré le 8 juillet 1988. La statue est restée intacte mais les vitres des fenêtres qui donnaient sur la place ont volé en éclats. L’Exército Guerrilheiro s’est dissoute peu après. L’échec de l’unique tentative sérieuse pour organiser un groupe terroriste nationaliste en Galice était d? au peu de professionnalisme de ses adhérents mais il est aussi lié au manque de couverture politique des Guerrilheiros. C’est pourtant dans ces années-là que le Bloque Nacionalista Galego (?Bloc Nationaliste Galicien?) a commencé la ?longue marche? qui l’a conduit à se transformer en une coalition qui a englobé presque tous les groupes nationalistes galiciens puis, lors des élections régionales de 1997, en a fait la deuxième force politique du Parlement de Galice. Sac longchamp pas cher zalando
Cette transformation a été accompagnée d’un effort de modération de son programme et de ses méthodes, et, concrètement, d’un renoncement à la ?lutte armée?.8 Parallèlement à ce processus, le Bloque Nacionalista Galego a procédé à l’expulsion des petits groupes radicaux qu’il abritait encore en son sein.