Crispé Chemise femme lacoste

28 La vie politique de la ville, durant les années 1980 et au début des années 1990, fut donc agitée par ces controverses?: les motions de censure se succédèrent au sein d’un conseil municipal politiquement très fragmenté. Les élections municipales de 1987 donnèrent le pouvoir, pour la première fois, aux conservateurs du Parti Populaire. Bien que minoritaire, il gouverna pendant deux années dans un contexte politique crispé. Chemise femme lacoste
 Le monument en hommage aux ?Victimes du Dix Mars? fut bien érigé en 1990 mais il était relativement mal situé, sur une place à moitié cachée du quartier ouvrier de Recemil, environ à cent mètres de la Place d’Espagne. Les deux statues sont donc restées face à face, chacune dans son quartier. L’alternance entre la droite et la gauche n’a pas cessé durant les années 1990?: les élections municipales de 1991 ont donné la mairie au Parti Populaire avant qu’une motion de censure ne la remette, à peine six mois après, à une coalition de gauche; la droite reprit la ville en 1995 et réussit à la conserver durant toute la mandature mais elle la perdit en 1999 au profit d’un maire du Bloc nationaliste galicien allié au Parti socialiste. Cette situation était originale dans le contexte politique galicien où le Parti Populaire a toujours jouit d’une position hégémonique; il a ainsi détenu pratiquement en permanence le contr?le du gouvernement régional et les deux tiers des mairies. sac vanessa bruno rouge pas cher Seul un accord biparti entre les directions régionales du Bloc nationaliste galicien et du Parti socialiste leur a permis, en additionnant leurs conseillers municipaux, d’obtenir la mairie de six des sept principales villes galiciennes, dont Ferrol.29 Les membres de la nouvelle équipe municipale, cette fois-ci soutenue par un accord de coalition établi pour l’ensemble de la Galice entre les deux principales forces politiques de l’opposition, partageaient la volonté de relancer la ville en exigeant du gouvernement un effort pour palier les carences en infrastructures et surmonter la pénible reconversion industrielle. La mairie de Ferrol a alors appelé à l’union des forces sociales de la ville pour l’emporter dans le bras de fer avec les gouvernements de la région et de l’Etat. Il était nécessaire, pour cela, qu’elle donne une image d’unité et de concertation sociale. C’est donc dans ce contexte très particulier que sont réapparus les débats sur la statue de Franco à la fin de l’année 2000. Par ailleurs, la nouvelle municipalité essayait de redynamiser la ville grace à une double stratégie. En premier lieu, elle souhaitait relancer l’industrie navale et les activités de services en relation avec la marine de guerre?: au début de 2000, les secteurs civil et militaire des chantiers navals publics espagnols ont fusionné ce qui s’est traduit à Ferrol par la fusion des entreprises Bazán et Astano, et par l’obtention d’un contrat pour la construction de cinq frégates norvégienne ce qui garantissait l’emploi pour les années à venir. Robe Ralph Lauren Pas Cher
On parla au même moment de la désignation de Ferrol comme base navale de l’OTAN dans l’Atlantique Sud. Cela signifiait cependant qu’un des objectifs prioritaires de la municipalité de Ferrol était de ne pas contrarier les officiers de la marine de guerre dont certains se montraient très sensibles sur le devenir de certains symboles, comme, par exemple, la statue de Franco... D’autres reconnaissaient néanmoins que la statue d’un dictateur n’était peut-être pas le meilleur emblème pour attirer une base de l’OTAN. à la veille de ?l’attentat? du 20 novembre 2000, la mairie essayait encore de déplacer discrètement la statue en s’abritant toujours derrière un projet de construction d’un parking sous la Place d’Espagne..