tber Omar


Artaud, Georges - Peint des portraits, des paysages de mer et de terre, des scènes de ports et les toits de Paris. Marcel fonde une galerie de dessin et peinture à Québec: l'Académie Michel-Ange. Il a composé une chanson sur l'oeuvre de Jean-Paul Lemieux, chanson qui a tiré quelques larmes au célèbre peintre qui lui a dédicacé une de ses esquisses personnelles. Pour être artiste peintre, lui dira Mahmoud Migri, il faudra beaucoup de travail et surtout d'apprentissage.

Les chevaux de Selfati sont peints sans oreilles, ni queue, ce qui manifeste leur appartenance au peintre d'une façon criante. Un peintre qui marque de sa griffe un motif du monde extérieur en attestant qu'il est sorti de sa tête et de ses mains, Artiste peintre marocain possède un tempérament d'artiste. Le peintre n'enlève pas le tabac, mais trouve l'effet des multiples grains qui ont parfaitement adhéré à la cire des plus heureux. La peinture y coule en effet, et le peintre ne cherche pas à arrêter son cours.

La célébration du centenaire du théâtre marocain a consisté, notamment, en la présentation de 5 productions nationales, la signature du guide du théâtre marocain, l'organisation de conférences ainsi que des expositions de livres et de photographies. Une brochette de professionnels du théâtre marocain a fait le déplacement à Tunis pour des rencontres avec des homologues tunisiens et autres participants à ces Journées, qui constituent un rendez-vous central du calendrier culturel native. Bellemène, Pierre-Paul - Le peintre expose ses tableaux à l'acrylique sur toile : fleurs, natures morte, paysages de la Réunion, portraits, nus, scènes de la vie créole.

Wouters, Emile - Présente ses aquarelles et peintures à l'huile ainsi que son école de peinture à Namur (Belgique). Assise entourée de ses toiles, une blouse maculée de tâches multicolores pour bleu de travail, on est encore loin d'imaginer que la jeune peintre autodidacte participe avec vigueur à briser le mur des différences entre juifs et musulmans d'origine nord-africaine. La resolution, elle l'aura par hasard, en suivant un reportage à la télévision sur Mohamed Migri, un artiste marocain à la fois peintre, musicien et écrivain.

Le tableau en query s'intitule « Drapeau marocain revisité », une toile sur fond rouge, avec en son centre, une étoile de David, verte, en référence à l'étoile de David qui existait sur le drapeau de nombreuses confréries chérifiennes et sur le drapeau marocain de la zone du Protectorat espagnol avant l'arrivée du Maréchal Lyautey qui procéda à son retrait.