jessie5999

Holocène nouveau sac vanessa bruno pas cher

Il n’y a plus guère aujourd’hui de sociétés de chasseurs-cueilleurs bushmen, et la plupart des travaux actuels en anthropologie sociale portent du reste sur les transformations identitaires et les formes d’exploitation que subissent ces derniersxA0;; citons l’exemple des xA0; Un passé plus accessible à l’observateur présent, parce que les données archéologiques y sont parfois plus lisibles qu’en Europe.à la recherche d’une “signature archéologique”10 Quand commence l’histoire des Bushmen? C’est avec la transition entre Middle Stone Age (MSA) et Later Stone Age (LSA), c’est-à-dire aux environs de 30000 à 20000 BP, que certains auteurs font débuter l’histoire des populations bushmen. Pour notre part, nous laisserons ici de c?té cette période primitive pour nous concentrer sur des témoignages plus récents, faisant démarrer notre enquête avec l’Holocène. nouveau sac vanessa bruno pas cher
C’est lors de cette période, commen?ant aux alentours de 12000 à 10000 BP, qu’interviennent des modifications climatiques et écologiques affectant en particulier le profil c?tier et entra?nant l’extinction de plusieurs espèces de ruminants (Klein 1980xA0;; Parkington 1988xA0;; Van Andel 1989)xA0 le paysage qui deviendra celui des Bushmen historiques se met alors peu à peu en place. Or, l’archéologie révèle aussi des mutations culturelles importantes parmi les populations du Later Stone Age de cette époque, qui semblent tant?t être liées à des phénomènes migratoires, tant?t à des développements technologiques locaux ou à des phénomènes d’adaptation à un environnement changeant. De nature très différente, un autre assemblage appara?t sur la scène vers le début de l’HolocènexA0 il s’agit de l’industrie Wilton, dont les plus anciennes manifestations apparaissent au Zimbabwe et en Namibie vers 10000 BP (Wendt 1976xA0;; Cooke 1979), et qui devient vers 8000 BP la tradition lithique dominante à travers le souscontinent (Sampson 1974xA0;; J. Deacon 1984). longchamp pas cher Son mobilier microlithe, associant notamment grattoirs courts et segments, incarnera bient?t le Later Stone Age d’Afrique australe sous sa forme la plus typique.11 Ces changements technologiques perceptibles dans les premiers millénaires de l’Holocène s’accompagnent d’un accroissement sensible du nombre de sites et d’une tendance à une diminution de la variété alimentaire. Plusieurs scénarios pourraient expliquer ces changementsxA0 l’exploitation de territoires plus restreints en réponse aux changements climatiques et à une augmentation de la densité de peuplementxA0;; la diminution de la variété des ressources fauniquesxA0;; ou encore l’adoption de nouveaux mécanismes sociaux de minimisation des risques, qui se substituent à la grande mobilité spatiale qui prévalait antérieurement (Sampson 1974xA0;; Ambrose & Lorenz 1990xA0;; H. Deacon 1976xA0;; Mitchell 1995xA0;; Bousman 1991). Certains auteurs pensent que les techniques liées à l’arc et à la flèche auraient pu être introduites vers la même époque, ce qui aurait induit un certain nombre de changements culturels et sociaux préludant à la formation de ce que nous reconnaissons aujourd’hui comme les cultures xA0;bushmenxA0;. En tout cas, c’est bien l’industrie Wilton qui, de toutes les industries Later Stone Age, para?t devoir être considérée comme la signature archéologique des Bushmen, à en juger du moins par sa survivance, sans beaucoup de modifications, jusqu’à notre ère. Ce sont en effet des chasseurs-cueilleurs dotés d’un assemblage Wilton qui entrent en contact avec des communautés d’agriculteurs dans la moitié est du sous-continent à partir du iiie siècle apr. pull ralph lauren pas cher