grace5977

Welcome to my blog

considérations cabas vanessa bruno cuir pas cher

9 Les noms ont toutefois leur importance, et l’identité des premiers membres techniques du Conseil de 1822 doit être examinée avec attention. En qualité de professeur d’architecture, de premier architecte du Roi, d’inspecteur du génie civil et d’architecte (un seul des deux architectes prévus par le texte est pour le moment nommé), Carlo Felice appelle au Conseil Ferdinando Bonsignore, Carlo Randoni, Benedetto Brunati et GiuseppeCardone. Aprèslamort, en 1823, deCardone, leposte d’architecte est confié à Lorenzo Lombardi. Tous ces hommes ont déjà fait partie du Conseil des édiles de l’époque franaise, qui, en conséquence de ces choix, setrouvepresquecomplètementrétabli, bienquesouslaformed’ungroupe de techniciens faisant partie d’une commission plus vaste. Les nominations qui accompagnent les lettres patentes de 1822 ont donc l’effet de sanctionnerpubliquementlalégitimation non seulementdequelquesindividus, mais surtout d’un groupe d’hommes, qui semble à son tour symboliser une logique d’action sur la ville. L’épisode est emblématique du rapport ambigu que les gouvernements de plusieurs états italiens de la Restauration établissent avec l’héritage institutionnel de la période napoléonienne, et plus spécialement du changement d’attitude de la maison de Savoie dans la période qui fait suite aux mouvements révolutionnaires de 1821[13] [13] Rosario Romeo, Dal Piemonte sabaudo all’Italia liberale,.. burberry enfant pas cher
.suite.10 Aucune des logiques qui inspirent les choix de 1822 ne semble pourtant s’avérer durable dans les années suivantes. Une première déformation du modèle dessiné par Carlo Felice vient sans doute du rle que la figure du Vicaire va, une fois de plus, prendre progressivement au sein de l’institution. Assez vite entamé, le processus de renforcement de la direction du Vicaire reoit une sanction officielle avec une deuxième lettre patente, de 1832, qui lui assigne officiellement le rle de président (Gianotti, qui a quitté le Conseil en 1828, n’a pas été remplacé). Mais ce sont aussi les nouvelles nominations des années 1830 et 1840, surtout celles qui concernent la partie technique du Conseil, qui changent peu à peu l’identité de l’institution, ne respectant qu’en partie les mécanismes de cooptation prévus par la loi de 1822. Pendant cette période, le groupe doit faire face à la perte de trois de ses membres architectes, Randoni (mort en 1831), Lorenzo Lombardi (1841) et Bonsignore (1843). sac lin vanessa bruno pas cher Ils sont remplacés respectivement par Carlo Bernardo Mosca (en tant que nouvel architecte du Roi), Giovanni Barone et Carlo Promis (en tant que nouveau professeur d’architecture). à ces trois membres nouveaux, quatre autres viennent s’ajouter, qui portent progressivement à neuf le nombre total des architectes siégeant au Conseil: il s’agit de Carlo Desiderio Ravera (nommé membre honoraire en 1830 et membre effectif en 1832), Giuseppe Formento (effectif en 1833), Giuseppe Leoni (membre honoraire en 1842), Giuseppe Talucchi (membre honoraire en 1844)[14] [14] Pour ces nominations, voir les proc232;s-verbaux du Conseil...suite. Ces nominations supplémentaires sont certes, au moins en partie, le résultat d’une augmentation des taches ordinaires de l’institution. N’empêche que derrière quelques-unes de ces cooptations on peut deviner des logiques qui n’ont rien à voir avec ces considérations. cabas vanessa bruno cuir pas cher