-grace5077

ancienne collection burberry

C’est une période de confrontation à la mort sociale, propice à engendrer une dépression. Place de la dépression 10 La dépression est généralement considérée chez l’alzheimérien comme la résultante de la maladie. Or de très nombreux auteurs 150; psychiatres, psychologues et psychanalystes 150; pensent le contraire. Parmi ces derniers, les plus réservés comme C. Montani (1994) pensent au vue de leur clinique que l’entrée en démence est souvent précédée d’un état affectif particulier avec prédominance dépressive. Les autres cliniciens-chercheurs pensent qu’à l’origine de l’Alzheimer, il y aurait toujours un état dépressif lié à la question de la perte. Le sujet agé se guérirait de la dépression par la démence (Messy, 1985, 1992). ancienne collection burberry
Pour Lai cité par Balier (1979), les sympt?mes psycho-organiques observés chez l’alzheimérien sont une défense contre la dépression sous-jacente. L’apparente indifférence affective du dément ne serait en réalité qu’un masque qui lui servirait à dissimuler sa dépression160;; il serait fondamentalement un déprimé. En effet, du point de vue épidémiologique, on observe que jusqu’à 75 ans en moyenne c’est la dépression qui est dominante, alors qu’au-delà c’est la démence qui devient prépondérante (Chevance, 1992). Cette idée d’un continuum entre dépression du sujet agé et démence est renforcée par plusieurs études qui ont montré qu’il existait dans les deux à quatre ans qui suivent une dépression un risque de développer une démence d’Alzheimer (Clément160;; Paulin160;; Léger, 1997).12 D’autre part, comment expliquer le fait que les trois cas les plus connus de maladie d’Alzheimer 160;précoce soient justement trois femmes (Auguste D. burberry enfant pas cher , qui fut la première patiente du docteur Alzheimer, Rita Hayworth et Allène Roach)160;? Il existe un événement de vie spécifiquement féminin antérieur à la retraite et dont nous savons qu’il est source de dépression160;: il s’agit de la ménopause. La survenue de la maladie à un age concordant avec la ménopause pourrait alors s’expliquer par l’existence d’un continuum entre dépression (induite par la ménopause) et démence d’Alzheimer.13 Ce qui ne veut pas nécessairement dire qu’une dépression entra?ne systématiquement une démence d’Alzheimer, mais donnerait plut?t à penser que toute démence d’Alzheimer passe d’abord par une dépression.14 Nous nous sommes posé la question de savoir si un sujet qui aurait un type de personnalité à tendance dépressive serait prédisposé à développer une démence, ce qui ne serait pas antinomique avec l’hypothèse de J. Messy d’une entrée en démence provoquée par une perte quantitativement en trop (Messy, 1992).15 Ainsi nous sommes-nous intéressé au passé de quatre personnes dont le vécu est vérifiable pour tout un chacun160;: il s’agit d’Allène Roach, du philosophe Cioran, de l’actrice Rita Haytworth et du peintre De Kooning. Que ce soit à travers leurs ?uvres ou à travers leur vécu, notre recherche a clairement mis en évidence la dimension dépressive qui existait en eux (Chevance, 1999). Chemise ralph lauren pas cher