Microsoft : bientôt des applis Android sous Windows pour doper son store mobile ?

Au grand jeu du tape-taupe des rumeurs, celle-ci affiche une longévité à faire pâlir Mathusalem. Et il faut reconnaître qu’elle a de quoi retenir l’attention. Après une première apparition en février 2014, elle revient de temps à autre puis disparaît : Microsoft s’apprêterait à faire en sorte que les applications Android fonctionnent sous Windows.
Il faut dire que la pauvreté générale du kiosque de téléchargement de Windows Phone, ainsi que la qualité globale des applications qu’on y trouve – beaucoup de copies d’assez mauvaise tenue d’applis à succès sur iOS ou Android – ne plaide pas tellement en la faveur de la solution de Microsoft dans un monde app-centrique.
Un grand projet, deux problèmes

Aujourd’hui, c’est le site Neowin qui revient à la charge sur le sujet. Plusieurs sources qui travaillent chez Microsoft auraient eu vent d’applications Android qui tournent sous Windows sur smartphones. Le nombre d’appli concernées serait par ailleurs assez important et pas limité à quelques programmes, avance une des sources de Neowin.

Le site précise par ailleurs que pour l’instant ce projet n’a pas encore reçu le feu vert pour être intégré dans la version finale de Windows 10 qui devrait sortir cet été. En effet, pour l’instant, deux problèmes majeurs pourraient nuire au déploiement de ce projet. Le premier est légal. Microsoft craindrait en effet d’être attaqué en justice par Google si la société permettait à des applications du Play Store de tourner sans modification sur Windows 10, via un système d’émulation.

Le second concerne les développeurs. Cette possibilité d’utiliser des programmes développés pour une autre plate-forme  ne risque-t-elle pas de décourager le développement d’applications natives pour Windows ? Autrement dit, de faire fuir les développeurs qui animent la communauté mobile de Windows ?
Ce serait aller à l’encontre de l’effort déployé avec les applications universelles, qui sont destinées à faciliter la vie des développeurs qui n’auront plus qu’un développement à faire pour tous les appareils tournant sous Windows… Les applications Windows universelles pour PC, qui ne manqueront pas de fleurir, pourront donc trouver leur chemin sur mobile… En théorie.
Cette stratégie, qui serait une forme d’aveu d’impuissance, pourrait en revanche multiplier de manière conséquente le nombre d’applications intéressantes sur les smartphones sous Windows. On devrait être fixé sur la véracité de cette rumeur et sur la décision finale prise par Microsoft lors de la conférence Build, qui se tiendra du 29 avril au 1er mai prochain, à San Francisco.